Quelles solutions pour garantir la sécurité des travailleurs isolés ?

Par définition, le travail isolé s’applique à un travail effectué par une personne seule dans un lieu où les possibilités qu’elle soit vue ou entendue par d’autres soient faibles. De nos jours, les travailleurs isolés sont présents dans presque tous les secteurs d’activité, notamment les agents de maintenance de bâtiment, les agents d’entretien travaillant en dehors des horaires de bureaux, les professionnels de santé itinérants, le transport, les commerçants… Il faut dire que le travail isolé présente de gros risques pour ce type de travailleur. C’est pour cela qu’il est du devoir des employeurs de prendre des mesures préventives pour assurer la santé et la sécurité de ses employés. Sur ce, voici quelques solutions à adopter pour protéger les travailleurs isolés.

 Les mesures préventives à tenir en compte

Jusqu’à aujourd’hui, il n’existe pas encore de règlementations officielles qui gèrent le travail isolé. Toutefois, quelques recommandations du Comité technique des industries du BTP suggèrent aux employeurs de prendre les mesures nécessaires pour éviter le travail isolé. Autrement, quelques actions peuvent aussi être mises en place pour le bien de tous.

Déjà, il est important de réaliser un plan officiel listant des situations ou encore des postes qui rendent le travailleur isolé. Il faudra les identifier à l’avance pour mieux trouver des solutions. Il est par exemple possible de répartir une tâche à risque à plusieurs employés ou encore diminuer la durée des interventions dans une situation d’isolement. Encore, il faut aussi confier les missions en lieu isolé à des personnes n’ayant aucune pathologie, qui ne soient pas alcooliques ou dépressifs.

Dans le cas où le travail isolé ne peut être écarté, il est toujours possible de munir les salariés isolés de dispositifs de pti ou protection du travailleur isolé ou encore d’opter pour la télésurveillance. Ces solutions permettent d’appeler les secours en cas d’accident. Les salariés en déplacement, de leur côté, doivent être suivis de près, notamment par une personne de l’entreprise afin que cette dernière puisse savoir le lieu d’intervention ou encore l’heure de retour. Ces données sont importantes pour pouvoir intervenir en cas de sinistres (agression ou violence physique et verbale).

Interdire certains travaux aux travailleurs isolés

Certains travaux peuvent être effectués par les employés en situation d’isolement s’ils sont protégés. Cependant, d’autres tâches ne doivent même pas être mises en place pour un travailleur isolé. En général, ce type de travaux demande obligatoirement une surveillance permanente de personnes spécialisées qui disposent des connaissances nécessaires de la situation. Elles peuvent notamment donner l’alerte en cas de soucis ou d’accidents.

Parmi les activités à risque, on distingue en premier le travail en hauteur. Ce type d’intervention doit être réalisé à plusieurs. Bien qu’il y ait un système d’arrêt de chute, une personne tierce doit toujours être présente pour pouvoir secourir à n’importe quel moment et dans toutes les situations.

Encore, ces travaux à risque sont aussi liés au levage de charge. Le conducteur d’équipement de travail servant au levage de charges non guidées ne peut travailler seul. Il doit toujours être accompagné par un chef de manœuvre ou plusieurs autres travailleurs pour le diriger et ainsi éviter les fausses manœuvres qui peuvent engendrer des incidents graves. Il en est de même pour les manœuvres d’engins lourds ou de camions.

Les travaux électriques réalisés sous tension ou hors tension ne doivent pas être réalisés par une seule personne. Toutes les installations des domaines HTB, HTA et BTB doivent être effectuées avec l’accompagnement d’une personne qualifiée afin d’avertir en cas de problèmes électriques. En plus de ces points, les mesures sont les mêmes pour les nombreux autres travaux à risques existant actuellement, comme ceux effectués sur les escaliers mécaniques, les ascenseurs, les installations de parcage automatique de véhicule ou les trottoirs roulants…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*